Semaine du 2 août 2021: Soleil/Saturne - Carpe Diem et Memento Mori




Renouer avec la beauté des cycles mystérieux qui entourent la vie sur Terre est une priorité pour qu’enfin nous puissions vivre en accord avec ce que nous sommes et non plus selon ce que nous croyons être. Pour que nous puissions expérimenter les défis de la vie incarnée non plus comme des étapes à bannir, mais comme des étapes nécessaires à l’expression de l’être.


Depuis le solstice d’été, le Soleil a entamé son mouvement décroissant, nous perdons chaque jour quelques minutes de sa lumière et pourtant nous ressentons sa présence de manière encore plus forte sur notre peau et dans la lumière aveuglante d’un midi ensoleillé.

« Carpe diem » = « cueille le jour », c’est une citation tellement Lion, elle nous invite à saisir la vie et à profiter de la lumière et des possibilités du jour.

« Memento Mori » = « souviens-toi que tu mourras » pourrait être une citation Scorpion, elle nous invite à ne pas oublier que tout meurt et que l’éphémère est la condition même de la vie lumineuse, elle nous ouvre à la nécessité de la nuit. Le Lion et le Scorpion, deux signes qui se suivent dans la croix fixe, l’un laisse la place à l’autre, l’un ouvre à l’autre, l’un interroge l’autre sans cesse et dans un mouvement cyclique éternel.


Ces deux citations pourraient résumer le carré de Saturne/Uranus dans lequel nous sommes et qui sera rallumé cette semaine par Mercure et le Soleil juste avant la Nouvelle Lune en Lion de ce dimanche 8 août. C’est la dernière fois que ce carré va être réveillé en Lion, la suite se fera justement à partir du signe du Scorpion entre septembre et novembre prochain.


En janvier dernier, le cycle du Soleil et de Mercure à Saturne a débuté, nous arrivons cette semaine à leur opposition ; ce qui aura été initié se retrouve aujourd’hui devant la possibilité de culmination. Avec tout cycle de Saturne, il s’agit avant tout de vérifier si nous avons grandi de l’intérieur…si nous avons mûri. Saturne en Verseau nous rappelle que l’humanité (Verseau) doit-elle aussi mûrir, grandir, gagner en sagesse et faire face à la frustration, aux douleurs de croissance et au deuil. Refouler les cycles qu’impactent le vivant c’est nier la vie elle-même.


Cette opposition (et puis le carré à Uranus) pourra ouvrir en nous le lieu où le contraste est intense et focaliser la lumière sur un aspect de nos vies qui demande maturation.

L’énergie du Lion est à son apogée maintenant, à nous de voir quelle est cette force intérieure qui nous gouverne…êtes-vous gouverné par un roi/reine puéril et narcissique ou par un roi/reine mûr et révérencieux, un roi/reine qui ne s’occupe que de la satisfaction immédiate de son désir, ou un roi/reine qui peut accompagner ses propres lieux de souffrance sans en être possédés par eux, un roi/reine qui ne se croit plus appartenir au monde des mortels ou un roi/reine qui n’a pas peur de créer, dans sa courte vie, au service du vivant.


À la fin il s’agit d’arriver à voir là où nous n’avons pas encore totalement grandi et de l’accueillir, de faire une place pour cette souffrance qui n’a pas encore été reliée au reste et qui se sent abandonnée ou rejetée. Mais aussi de voir le chemin parcouru et les étapes traversées et à quoi cela nous a ouverts, parce que même si certaines parties de nous restent immatures, d’autres sont bien plus sobres et sages parce qu’aimées, alors peut-être qu’il serait intéressant d’observer ces dernières pour pouvoir en tirer des enseignements et non plus uniquement projeter nos souffrances, dans l’attente que l’extérieur vienne les soigner ou combler.


Sofia




image: "Perséphone: nourrir l'âme" série de peintures en techniques mixtes

Posts récents

Voir tout