Semaine du 6 décembre 2021: Observer, accueillir, lâcher !






Les éclipses sont terminées (pour le moment), mais elles ont ouvert des brèches pour que nous puissions continuer d’approfondir ce qui s’est révélé à nous. La dernière éclipse dans le signe du Sagittaire a pu ébranler le socle de vérités et croyances sur lequel nous nous sommes construit, tout simplement parce que ce travail a commencé il y a plusieurs mois déjà, depuis que les Nœuds sont entrés dans l’axe Gémeaux/Sagittaire en mai 2020 et qu’ils nous ont demandé de débuter un vrai dialogue avec nous-mêmes. Le travail intérieur continue donc, mais certainement avec la possibilité d’aller, dans les mois à venir, plus loin dans le processus (Taureau/Scorpion).


Beaucoup d’aspects intéressants auront lieu cette semaine, mais ils ne sont qu’une continuité, pas une fin en soi, n’oubliez jamais que tout est toujours en mouvement et que tout respire ensemble, comme disait Plotin. Tout est cycle !


Neptune sera contacté par Mercure et le Soleil, tandis que Mars et Jupiter entament un dialogue forcé et puis Vénus et Pluton se rencontrent en Capricorne, pour le premier de leurs 3 rendez-vous qui auront lieu d’ici le mois de mars 2022. Oui, c’est une semaine intense où l’hubris pourra être à la fois allumée et éteinte, et parfois dans la même journée !


La clé ici sera de se rendre compte que parfois (ou même souvent) nous sommes esclaves de nos émotions et de nos désirs et qu’à d’autres moments nous nous laissons posséder, de la même manière, par ce qui ne nous appartient pas. Et cette combinaison quand elle a lieu au même moment peut être assez explosive, soit parce qu’elle réveille des angoisses enfouies ou parce qu’elle réveille un sentiment de non-contrôle qui nous propulse dans une projection.

Cette semaine nous pouvons être confrontés à des excès, désirs, obsessions ou inflammations de l’ego (ou qui nous proviennent des autres aussi) qui nous feront contacter des vulnérabilités qui se mettent en place parce qu’il y a un manque de limites ou d’encrage. Avoir toujours été à l’extérieur de soi peut provoquer angoisse lorsque l’appel vers l’intérieur se fait ressentir, tellement nous avons été habitués à tout ressentir, voir par ce regard extérieur.


Inspirons bien fort, écoutons les sensibilités qui se réveillent et apprenons à être avec elles. Si le besoin d’avoir raison au détriment de l’autre se présente demandez-vous pourquoi cela se manifeste ? Si vous vous voyez embarquer dans des conflits demandez-vous si cela vaut vraiment la peine ou si au contraire, il faut tout simplement passer à autre chose ? Si un sentiment de flou vous envahit demandez-vous si ce n’est peut-être pas le moment de sortir d’une vision trop mental qui n’accepte que des réponses figées ? Si vous vous sentez manipulé.e par vos désirs il est peut-être venu le moment de faire une pause et d’entamer un approfondissement des sentiments de manque qui peuvent être à l’origine de ces pulsions. Si vous vous sentez dépossédé.e de vous-même au sein d’une relation, c’est certainement le moment pour accepter de demander de l’aide et de dire enfin stop à ce qui aura peut-être trop duré.….etc.


Certaines de ces énergies inconscientes peuvent être très enfouies et difficiles à contacter, certaines peuvent être ramenées à la conscience par un travail intérieur progressif et durable avec la méditation, la mise en mouvement du corps combiné avec une exploration du mental, la créativité, par un rapprochement avec la nature qui nous rappellera à notre place dans les cycles du vivant si nous avons été trop longtemps accaparé.e.s par les demandes pressantes du monde actuel, etc.

Trois mots pour mieux accompagner cette semaine: observer, accueillir, lâcher.


Je vous souhaite une bonne semaine,

Sofia


image: Aquarelle "montagne"

Posts récents

Voir tout