Vénus et Saturne



Il ne nous reste plus que quelques semaines avec Saturne en Capricorne. Depuis décembre 2017 et son entrée dans ce signe nous avons revisité notre architecture intérieure et extérieure. Était-elle adaptée ou a-t-elle subi les tourments du temps présent ?

Ces 3 dernières années, les rencontres de Saturne et Vénus ont inspiré et insufflé en nous 3 nouveaux cycles de maturation émotionnelle et affective. Toute rencontre de Vénus avec le maître du temps invite ou oblige à poser le regard sur le respect des valeurs que l’on porte, sur les ressources que l’on possède, sur l’idée que l’on se fait de la beauté, sur l’amour que l’on reçoit et partage, sur la créativité qui nous imbibe le cœur, sur le temps qui nous traverse le corps… et c’est vrai que cette traversée n’est jamais simple, car elle implique une mise à nue. Tous les superflus disparaissent pour laisser la place à la réalité du moment. Crue et dure parfois !

Les aspects de Saturne sont ceux qui nous font le plus « mal » parce que ce sont ceux qui nous font le plus grandir, loin, très loin des anesthésiants néptuniens, des dramatisations jupitériennes ou des envolées uraniennes …ici il y a uniquement de la place pour ce qui est là: tangible et identifiable. Alors c’est indéniable que 3 années de cycle de Vénus et Saturne débutés en Capricorne nous ont par moments, alourdis et frustrés. Mais ces 3 dernières années nous ont fortifié aussi, c’est peut-être même ce qui a, en partie, sauvé certains d’entre nous dans la folie de l’année 2020, car obligés de réconcilier l’adulte et l’enfant en nous et de nous focaliser sur l’essentiel pour espérer voir à travers le brouillard.

En ce moment, Vénus est au carré décroissant de Saturne, et ce sera son dernier aspect important à ce maître du temps, en Capricorne, le prochain cycle de Vénus/Saturne commencera le 6 février en Verseau…pour les 3 années à venir nous aurons à faire entrer de l’Air dans notre rapport à nous-mêmes, aux autres, à la beauté, aux ressources, au vivant, à la créativité, à l’amour, aux valeurs qui sont les nôtres…nous aurons à redéfinir le présent avec un pied dans le passé, mais avec le regard porté sur le futur. Ce qui a pu être ancré et/ou devenu durable pendant les cycles de Vénus/Saturne en Capricorne devra, à partir de l’année prochaine, accepter de réformer, réinventer et/ou révolutionner tout en faisant appel à l’intelligence émotionnelle afin de ne pas cristalliser, limiter ou mourir. Nous aurons une nouvelle histoire à écrire…

Pour le moment avec le carré de Vénus à Saturne, il y a peut-être une peine profonde qui remonte dans le cœur parce que nous savons que des changements sont inévitables ; nos attachements nous retiennent encore otages d’un ancien temps et d’un sentiment passé…il nous sera bénéfique d’accueillir cette douleur pleinement, de la laisser s’exprimer en nous, de la laisser nous traverser, car la vie est impermanente et le chagrin d’aujourd’hui se transformera, lui aussi le temps venu, en terreau propice à la joie de demain.

Sofia

©2014/2020 - Sofia Barão - Tous droits réservés

  • Grey YouTube Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon