Les forces complémentaires

05/02/2016

 

Juste avant la disparition totale de la Lune au moment de la Nouvelle Lune et la reprise du nouveau cycle, nous nous trouvons maintenant dans la dissolution, dans la désintégration du cycle précèdent, qui petit à petit, s’achève. 

Ce weekend, Vénus rencontre Pluton, fait un carré dynamique à Uranus et dialogue en sextile à Mars. Pendant ce temps-là, le Soleil, notre part consciente s’apprête à nou

 

s donner une nouvelle vision de futur (il est dans le signe du Verseau et fait un sextile à Uranus). 

 

Ah le futur… cet espace qui n’existe pas encore dans notre dimension temporelle, mais que nous essayons déjà d’attraper, de maitriser, de figer, de rendre doux le plus possible… et qui nous renvoie sans cesse au présent et à apprécier ce qui est là : la vie qui court dans nos corps sains de maladie, le toit sur notre tête, le sourire de notre enfant, l’eau courante dans nos robinets, le ronron du chat… enfin, vous connaissez… tout ce que la plupart du temps nous prenons pour acquis et que nous n’envisageons même pas la possibilité de perdre, tellement nous sommes investis par des demandes qui viennent de nos peurs s’écraser contre la paroi de nos cœurs et renforcer nos égos.

 

Quand une planète rencontre Pluton, le potentiel de purification pour aller vers la métamorphose est toujours grand. Qu’il agisse par l’intérieur ou l’extérieur, ce processus peut aussi servir de baromètre dans nos vies personnelles pour nous aider à comprendre si nous vivons trop à l’extérieur et pas assez impliqués dans un travail intérieur de recherche de connexion et de sens. 

 

Avec Vénus et Pluton et puis Vénus et Mars, ce weekend, nous sommes rappelés à la dualité et à l’intégration des forces masculines (extériorisation) et féminines (intériorisation) en nous, dans la société, dans le monde. Nous sommes rappelés aussi à visiter le sentiment de déchirement et que nous pouvons ressentir quand nous sommes en train de vivre que dans et par l'un des deux côtés. Nous sommes invités à visiter le mythe de Coré devenue Persephone après être entrée dans les entrailles du monde souterrain et des ombres gouvernés par Hadès (Pluton). Au contact de cet autre monde, elle a traversé un processus d’individuation et devenue une autre. Dans le mythe elle a dû vivre pour le restant de ses jours, 6 mois sur la Terre et 6 mois dans le monde souterrain, ce qu’ici dans le mythe donne lieu aux saisons; l’équilibre de la dualité crée l’harmonie. 

 

La transformation et la création impliquent l’utilisation et l’intégration de la dualité comme deux forces complémentaires et non pas que contraires. Le féminin et le masculin, la lumière et l’ombre. Tous deux ne sont que les composants d’une même source de création. Et tant que la non-dualité ne sera pas assimilée par notre mental nous ressentirons en nous le fruit de l’insatisfaction, de l’obsession et de la possessivité d’un égo assoiffé de pouvoir et contrôle.

 

Ce weekend, les perspectives d’éveil à un renouveau intégratif qui peut cheminer vers une vision de futur, seront là. Que cela soit un renouveau psychologique, spirituel, affectif, sexuel, créatif, matériel, intellectuel, etc., mais il faut encore vouloir se détacher de ce qui était là. La Lune sera entre le Capricorne et le Verseau — l’ancien et le nouveau et en phase balsamique — dissolution, contemplation et immersion dans le subconscient (monde souterrain de Pluton) pour nous aider à nous détacher d’idées toutes faites, d’attentes qui ne créent que de l’anxiété et qui empêchent de voir qu’en réalité la transformation aura, pour certains, déjà commencé sans eux et devra maintenant être ramenée à la conscience !

 

Bon weekend à tous,

Sofia :)

Please reload

RSS Feed
Autres réfléxions...

Carré Jupiter/Neptune en 2019 = Heal the World

13/01/2019

1/14
Please reload

Projet Quintessence

Un accompagnement mensuel avec la Lune et par signe.

Plus d'informations ici