Transitions: La présence de l'infini

13/03/2017

 

 

La saison s’apprête à changer, c’est le signal qu’astrologiquement, le Soleil traverse un signe mutable et avec lui notre conscience aussi.

 

C’est la saison du signe des Poissons. Dans l’hémisphère nord le Printemps va nous éveiller à nouveau à l’expression de la vie et dans le sud, l’Automne berce déjà les corps fatigués en recherche de repos.

 

Un signe mutable est un signe qui nous apprend la nature même de la vie — l’adaptabilité —. Tout ce qui va naitre devra parcourir un cheminement d’adaptation dans la matière pour accomplir son destin physique. 

 

En Poissons, l’axe Vierge/Poissons s’ouvre à nous. Désincarner (Poissons) pour s’incarner (Vierge) à nouveau.

C’est la fin de la roue zodiacale et pourtant ce n’est qu’une étape dans un chemin qui ne s’arrête jamais et, probablement, ne s’arrêtera pas avec le souffle non plus…

 

En Poissons nous touchons à l’infini, mais malgré cela nous pouvons parfois nous sentir si petits, si insignifiants face à l’immensité de tout ce qui ne pourra pas être compris, car ce sera le cas… entrer dans un chemin de recherche de vérité mène, si on s’ouvre totalement, à percevoir qu’il n’y a rien que l’on va trouver dans notre monde matière qui réussisse à nous emplir définitivement.

 

Notre incarnation est, en partie, un chemin de pratique, de recommencements, répétitions et émerveillements aussi.

 

Et devant l’énergie archétypale des Poissons nous avons besoin de développer notre humilité et d’être en révérence face à la vie ; pour ce qu’elle nous donne, mais aussi pour ce que nous pouvons faire pour elle.

 

En Poissons, on est tout et on n’est rien à la fois, mais le rien et le vide sont aussi des formes d’existence. Ce n’est pas parce que nous sommes incapables de les concevoir que ces dynamiques n’en sont pas des formes qui donneront naissance plus tard à une réalité perceptible.

 

Avec Neptune, qui gouverne le signe des Poissons, nous sommes présentés au tourbillon de la transcendance. Être à la fois incarné, mais être aussi une expression de la Source. Être la Source. 

 

Et dans notre cheminement terrestre, nous avons le sentiment d’en être si loin, si petits, si insignifiants, si séparés de cette Source. Tout cela parce que nous voulons uniquement croire qu’à ce que nos sens nous donnent à percevoir. Oubliant que les ondes vibratoires, que des mécaniques quantiques et bien d’autres encore sont à l’œuvre pour nous conduire à une perception autre que celles proposées par le contenant de l’âme.

 

Toute la difficulté se situe ensuite à être présent tout en étant ailleurs. Comment faire cohabiter l’incommensurable avec le limité. En Poissons, cette énergie archétypale de vastitude cherche à prendre forme en traversant la matière, la conscience et le corps.

 

C’est pour cela que l’énergie des Poissons nous amène à côtoyer autant l’extase que le désespoir, l’enchantement que la désillusion, le divin que le profane, le sauvetage que l’abandon, la confusion que le calme, etc. Ici tout fusionne et tout est sans limites et en même temps si réduit...

Mais ils sont des maitres.

Des maitres dans l’art de vivre la vie mystique qui est la nôtre pour celui et celle qui acceptera de l’accueillir ainsi. Mais, espérer vivre que l’une des polarités de ses maitres de sagesse nous conduira toujours en erreur, car ils sont inséparables, tout comme la Source l’a toujours été de chacun de nous.

 

En cette saison des Poissons, acceptons ce que nous donne la vie de vivre, mais essayons aussi de faire ce que nous pouvons pour elle. Car ici dans ce signe, ce que l’on fait pour soi-même devient universel ; c’est notre part illimitée qui participe, prend, manifeste et se relie au Tout, en nageant dans l’océan de l’inconscient collectif.

 

Je vous souhaite une merveilleuse saison des Poissons, avec des synchronicités et signes qui vous feront encore plus ressentir la présence de l'infini en vous.

 

Merci.

 

Sofia 

 

 

 

(Ce texte était ma newsletter du mois de mars, à laquelle vous pouvez vous abonner gratuitement ici )

Please reload

RSS Feed
Autres réfléxions...