Mercure rétrograde dans le signe de la Vierge : Descente dans les profondeurs du mental

11/08/2017

 

 

 

 

Au-delà de la capacité à se mouvoir entre les mondes: monde des morts et des vivants, monde des hommes et des Dieux, monde de l’inconscient et de la conscience… Mercure (Hermès) est aussi considéré comme un « trickster », c’est à dire, un farceur !

De par la mythologie et les contes de fées, ce personnage se situe toujours «entre-deux» d’où l’impossibilité de lui mettre une étiquette, car il apparait pour nous faire réfléchir, en construisant un pont entre la responsabilité et la frivolité. 

 

Il est physiquement dépeint comme un être aux traits féminins et masculins. Il est d’ailleurs (avec pour mère Aphrodite (Vénus)), le père d’Hermaphrodite. 

 

Mercure est donc un Dieu qui nous permet de percevoir le monde au travers la dualité, la dualité qui n’est en fait qu’une ouverture à tous les mondes qu’il côtoie. Il est donc relié à l’intellect parce qu’il interprète les mondes et qu’il nous insuffle les messages des Dieux dans notre psyché par les histoires et les métaphores, il nous permet de percevoir, communiquer et échanger.

Il est relié à la vitesse de pensée et de mouvement parce qu’il relie les messages entre elles et se déplace entre les mondes, il est relié à la mort et à la régénération parce qu’il est un Dieu psychopompe (guide des âmes dans le monde de Pluton), mais il est aussi relié à un aspect un peu plus enfantin (Pu-er) et farceur et qui met la « pagaille »  dans les mondes (c’est de cette image archétypale de Mercure qui vient la connotation du possible « désordre » ou incompréhension lors des mouvements de rétrogradation de cette planète).

 

Mercure s’apprête à rétrograder dans les jours à venir, le 14 août à 11° du signe de la Vierge, et le restera jusqu’au 6 septembre où cette planète reprendra la « marche directe » à 28° du signe du Lion.

 

Quand Mercure est rétrograde, sa symbolique est celle d’une période où nous avons besoin d’intégration: retour dans le monde intérieur pour analyse, devenir psychopompe nous-mêmes pour laisser mourir quelque chose et permettre la régénération, confronter les « désordres » et incompréhensions intérieurs qui viendront ou qui commenceront par l’extérieur de manière à ce que l’on puisse les voir. Je veux dire par là, que si vous est confronté(e) à des événements extérieures qui vous amènent à vous « arrêter », d’une manière ou d’une autre, sur votre chemin, il vous sera nécessaire de voir au-delà de la situation présente, car la plupart du temps, ce n’est pas la situation qui est importante, mais plutôt la racine de la situation ou encore, ce que cela vous forcera à "regarder".

 

C’est pour ça que chaque période de rétrogradation de toute planète (mais encore plus de Mercure) est une descente dans le monde intérieur. C’est une période rétrospective, de réévaluation, de révision, de retour au féminin intérieur, etc… Avec Mercure c’est dans l’utilisation et dans l’accueil de la dualité comme méthode évolutive, afin d’approcher la vie à partir de différents angles et perceptions.

 

Revenir sur nos pas, revenir au lieu, à l’état d’esprit, à l’idée, à l’événement, etc que nous avons quittés pour entrer pleinement dans l’aventure de la vie… donc ici ce sera revenir sur les derniers 4 mois et les expériences que nous avons vécues depuis. Si des situations, relations, prises de conscience, projets, etc nécessitent un autre regard, c’est le moment pour le faire. Peut-être qu’il faudra continuer ce qui a déjà été commencé et qui apparaîtra plus clair à la fin de la rétrogradation, ou alors être capable de mettre un point final à ce qui va arriver à sa fin, mais aussi clôturer ce qui n’est plus ou pas valable, en vue d’une régénération et c’est pour cela que le cheminement proposé par Mercure est celui de l’intériorité ; il n’y a que vous qui pourrez écouter ce que vous disent les « Dieux ». 

 

Il nous est aussi nécessaire de regarder avec encore plus de discernement la période depuis le 24 juillet dernier et retracer nos pas… Mercure va revenir sur ces mêmes degrés, donc si cela a été le départ d’une idée, d’une relation, d’une prise de conscience, etc, maintenant pendant la rétrogradation, ce sera la période de gestation, car le fruit qu’il faudra cueillir sera bien plus mûr après le 6 septembre, voire après la sortie du chemin d’ombre, le 19 septembre.

 

Quand Mercure rétrograde, cela se fait dans le même élément pour plusieurs rétrogradations successives. Celle-ci sera la dernière rétrogradation de Mercure dans un signe de terre (à partir de décembre cela se fera dans les signes de feu) avant un moment, ce qui implique que depuis l’année dernière nous sommes portés par les besoins terrestres, les besoins du corps, les besoins matériels, besoins de construction et de concrétisation.

 

Mais aussi par l’ombre de l’élément terre, qui peut dévoiler en nous la stagnation et le pessimisme et dominer de cette manière toute notre vision dans les moments de réflexion, car toute construction durable est lente. 

Et comme nous vivons dans un monde d’immédiateté où s’accorder au rythme de l’Univers devient aujourd’hui un choix individuel, il est toujours plus simple de suivre et de s’attacher aux rythmes d’une société malade d’un désir de satisfaction immédiate.

 

Cette prise de conscience peut, soit nous amener à nous arrêter et à nous questionner sur notre façon de vivre si on est déjà dans l’acceptation de cette voie-là, ou au contraire, cette prise de conscience peut nous amener à vouloir sans cesse zapper à tout prix toute demande « d’arrêt »  pour ne pas ressentir la totalité de la vie et continuer à percevoir les événements extérieurs uniquement comme des entraves et oppositions à nos désirs. De cette manière-là c’est l’archétype Mercure, sous sa forme de trickster(farceur) que nous rencontrons.

 

Pendant cette rétrogradation il sera de nous demander ce que l’archétype de Mercure « veut » de nous: que y a-t-il à intégrer ? Qu’est-ce qui est nécessaire de revoir ?  Quelles idées nouvelles ou autres perceptions s’ouvrent à nous maintenant ? 

 

En Vierge tout le mois d’août et puis en Lion la première semaine de septembre, c’est aussi le moment pour revoir les aspects ombre de la Vierge et du Lion, où dans nos vies (ou dans celles des autres) sommes-nous en train de demander un état intangible de perfection ? Où dans nos vies, les désirs de l’égo ont pris une place trop importante et ignorent les besoins de l’autre(s) ? Où dans nos vies, la critique empêche l’avancement et la connexion ? Où dans nos vies, les vanités puériles ont pris la place de la simplicité et de la valeur altruiste ? Où dans nos vies il nous faut accéder à un discernement de la vérité ? Où dans nos vies il y a la nécessité de mettre en place des limites et de faire un tri, pour faire avancer et construire quelque chose ? Où dans nos vies il y a le besoin inconscient d’apprendre à vivre et à aimer la vie aussi pour ses détails, ses imperfections et répétitions ? Où il nous faut accepter de regarder en nous-mêmes pour voir que notre force créatrice singulière vit parmi les 7 autres milliards de forces uniques et singulières et qu’il ne nous est pas nécessaire de rabaisser/exploiter/attendre validation de l’autre(s) pour que l’on se sente exister ? Où dans nos vies, nous avons à accueillir la vulnérabilité qui vient avec le fait d'accèder à notre part créatrice ? ….

 

Vous avez peut-être remarqué que le jour où Mercure deviendra à nouveau direct, se fera sur le même degré exact où l’éclipse solaire/Nouvelle Lune Lion du 21 août a lieu, à 28° du Lion. C’est un début de synchronicité qu’il faudra regarder plus en détail, très certainement dans les événements collectifs de ce monde, mais comme toujours qui font, d’une manière ou d’une, écho à ce qui vit déjà en nous (consciemment ou inconsciemment)…peut-être un dénouement par rapport aux informations qui seront présentes au moment de la Nouvelle Lune Éclipse en Lion du 21 août et lié, dans sa plus haute expression, aux thématiques de pouvoir créateur, d’affirmation de soi, de créativité, d’expression de l’amour, mais dans sa plus basse expression, lié à l’orgueil, à l’arrogance, aux enfantillages, à la mégalomanie, à l’abus de pouvoir...

Les planètes Mars et Mercure voyageront en conjonction, donc très proches l’une de l’autre, à la fin du signe du Lion et puis au début du signe de la Vierge, ce qui fait que toute cette période va très certainement avoir des répercussions sur des faits concrets comme certaines actions ou informations qui pour ceux qui utilisent cette énergie consciemment, pourra les aider à avancer sur les situations ou prise de conscience en cours, surtout par le dialogue et la prise de décisions doublement réfléchies.

Cependant, quand ces énergies sont utilisées de manière déconnectée et menée par une pulsion, cela peut conduire à une manifestation de la frustration par un acte ou parole irresponsable et/ou explosive, nourrie par un égo dominant. 

 

Dans nos vies personnelles, certaines de ces thématiques pourront être ramenées à la conscience, surtout pour ceux d’entre nous qui ont des planètes ou points de leur thème vers 28° des signes fixes (Lion, Taureau, Scorpion ou Verseau).

 

La rentrée s’annonce puissante et incroyablement efficace pour mener à bien nos réflexions de ces derniers mois, pour les faire évoluer vers une action, mais bien entendu, avec l’archétype de Mars qui a été si actif ces dernières lunaisons, cela peut nous propulser dans tous les sens ou nous enfermer dans un sentiment d'urgence qui n'aboutit à rien. À chacun de nous d'utiliser cette pause Mercurienne au mieux. Car c'est une perception nouvelle avec l’éclipse solaire/Nouvelle Lune Lion qui est en train de naitre et qui continuera à se développer et qui nous portera jusqu’en février. 

 

Merci

Sofia <3

 

 

**********************************************************

 

Quintessence pour ce mois d'éclipses lunaire et solaire est disponible. Ainsi vous aurez une idée de la focalisation qui nous est demandé à chacun pour les éclipses et par signe. Vous pouvez vous le procurer ici 

 

 

 

 

Please reload

RSS Feed
Autres réfléxions...